Comment je suis devenue anarchiste, Isabelle Attard

Isabelle Attard, Comment je suis devenue anarchiste, collection Reporterre au Seuil

💡Incursion en rĂ©flexions anarchistes

Voilà des années que je lis réguliÚrement Sophie du blog Tout est politique et IrÚne du blog La Nébuleuse, deux personnes que je respecte beaucoup et qui affichent depuis un moment des convictions anarchistes. Des convictions qui sont peu à peu venues titiller ma curiosité.

Toutes deux sont trĂšs actives sur les rĂ©seaux sociaux, en particulier les stories Instagram. Si le sujet du libertarisme m’a questionnĂ©e, ce n’est pas sur ces plateformes que je peux m’informer car l’organisation de ma vie personnelle et professionnelle ne m’autorise qu’un suivi sporadique de ces comptes. C’est la raison pour laquelle je prĂ©fĂšre la lecture des blogs, beaucoup moins instantanĂ©e certes, mais qui me permet d’accĂ©der Ă  des rĂ©flexions organisĂ©es et facilement consultables Ă  n’importe quel moment – y compris bien longtemps aprĂšs que leurs autrices les y ont publiĂ©.

C’est donc aprĂšs la bataille que je peux commencer Ă  regarder ce sujet d’un peu plus prĂšs en piochant parmi leurs recommandations des ressources qui me paraissaient accessibles intellectuellement pour m’initier trĂšs en douceur Ă  un courant de pensĂ©e qui suscite plus d’une polĂ©mique


📚 Comment je suis devenue anarchiste

Isabelle Attard a Ă©tĂ© dĂ©putĂ©e Ă©cologiste entre 2012 et 2017. Partie prenante de ce qu’on appelle l’affaire Denis Baupin et opposante Ă  la Loi Travail, elle est finalement contrainte de quitter l’AssemblĂ©e Nationale aprĂšs l’arrivĂ©e au pouvoir d’Emmanuel Macron et du parti En Marche. Elle nous raconte un peu son parcours professionnel et politique et les dĂ©sillusions qui en ont dĂ©coulĂ©, la poussant Ă  s’intĂ©resser Ă  d’autres formes d’organisation sociale et politique jusqu’à dĂ©couvrir l’anarchisme.

Le livre est court (147 pages) et le style d’Isabelle Attard est simple, ce qui rend l’ensemble trĂšs accessible. Elle nous explique avec beaucoup d’enthousiasme pourquoi l’anarchisme, tout dĂ©criĂ© qu’il soit, lui est apparu comme une rĂ©ponse politique lĂ©gitime et rationnelle face aux problĂ©matiques soulevĂ©es par l’essor capitaliste. Isabelle Attard s’attache Ă  restituer sa dĂ©couverte de la pensĂ©e anarchiste et de ses diffĂ©rents courants, mĂȘlant ses questionnements Ă  des rĂ©fĂ©rences et des exemples piochĂ©s aux quatre coins du monde.

Certains aspects m’ont laissĂ© sur ma rĂ©serve. Je l’ai dit, Attard partage son enthousiasme vis-Ă -vis de l’anarchisme et du foisonnement de ses courants, mais Ă  vrai dire cet enthousiasme dĂ©bordant m’a un peu gĂȘnĂ©e aux entournures. Je suis trĂšs prudente (timorĂ©e mĂȘme ?), lorsqu’on essaye de me vendre une solution miracle et ici il n’y a pas beaucoup de nuances concernant d’éventuelles limites du mouvement. Si je suis trĂšs intĂ©ressĂ©e par la liste de rĂ©fĂ©rences en fin d’ouvrage, pas grand-chose n’est sourcĂ© dans le propos lui-mĂȘme. J’ai beau savoir que ça n’est pas obligatoire dans un livre qui se prĂ©sente avant tout comme un tĂ©moignage, ça m’a un peu crispĂ©e car il y trĂšs clairement une portĂ©e argumentative dans le propos dĂ©veloppĂ©. Enfin, sa lecture de l’Histoire m’a parfois donnĂ© le sentiment d’ĂȘtre un peu manichĂ©enne avec les gentilles figures anarchistes sans reproche opposĂ©es au communisme et au libĂ©ralisme.

J’ai Ă©galement Ă©prouvĂ© un vĂ©ritable sentiment de malaise au moment oĂč Attard Ă©voque les attentats commis par des anarchistes. Certes, elle replace ses Ă©vĂšnements dans un contexte de lutte globale, mais j’ai eu beaucoup de mal Ă  adhĂ©rer Ă  certains propos de la partie « L’anarchisme n’est pas un terrorisme » (p. 77-83). Je ne suis pas du tout calĂ©e sur les questions de lĂ©gitimitĂ© de la violence qui traversent de nombreuses rĂ©flexions militantes ces derniĂšres annĂ©es et lire que les poseurs de bombes n’ont Ă©tĂ© « que quelques dizaines Ă  travers le monde » et « [qu’]il y eut en tout moins de deux cent morts » (p. 78) me donne l’impression qu’il y a ici une forme de minimisation qui me dĂ©range moralement. Bien sĂ»r c’est tout Ă  fait personnel et je comprends bien qu’Isabelle Attard essaye de remettre en perspective ces actions en montrant Ă  la fois ce qui a pu les motiver, leur marginalitĂ© et leur impact nĂ©gatif sur le reste du mouvement, mais j’ai senti que mon esprit entrait en rĂ©sistance Ă  ce moment-lĂ  de ma lecture et il serait malhonnĂȘte de ma part de ne pas le mentionner.

D’autres aspects des propos d’Isabelle Attard m’ont quant Ă  eux particuliĂšrement intĂ©ressĂ©e. Elle revient Ă  plusieurs reprises sur les liens qu’entretiennent la pensĂ©e libertaire et l’écologie, le fĂ©minisme et l’éducation. Elle essaye de dĂ©montrer que ces questionnements s’entrecroisent et trouvent leur place dans les mouvements anarchistes. Tous ces sujets sont extrĂȘmement intĂ©ressants et je serai d’ailleurs curieuse de lire comment l’antiracisme et l’antivalidisme peuvent Ă©galement s’articuler Ă  ces luttes. A titre personnel j’ai Ă©tĂ© trĂšs sensible Ă  ses propos concernant le fĂ©minisme et l’éducation, car ces deux thĂ©matiques me tiennent particuliĂšrement Ă  cƓur. Attard ne fait finalement qu’effleurer ces sujets, mais c’est suffisant pour me donner envie de les creuser davantage.

Vous l’aurez compris, Comment je suis devenue anarchiste d’Isabelle Attard ne m’aura pas convaincue de suivre les traces de son autrice. La simplicitĂ© du propos et le foisonnement des pistes de rĂ©flexion qu’elle propose m’auront en revanche persuadĂ©e que l’idĂ©al anarchiste mĂ©rite qu’on s’y arrĂȘte et qu’on approfondisse la question. A ce titre, je considĂšre que ce livre est plutĂŽt une assez bonne premiĂšre approche qui pose des jalons de rĂ©flexion en laissant son public libre d’y rĂ©flĂ©chir ensuite Ă  son rythme.

D’autres lectures possibles :

3 commentaires

  1. Hello !

    Comme toi, c’est IrĂšne qui m’a poussĂ©e Ă  dĂ©couvrir l’anarchisme. J’ai dĂ©vorĂ© le livre de Isabelle Attard en mĂȘme temps que quelques autres sur le mĂȘme sujet mais contrairement Ă  toi, j’ai Ă©tĂ© trĂšs enthousiasmĂ©e :)
    Je suis de ton avis avec le manichĂ©isme de sa pensĂ©e parfois mais sinon je la trouve vraiment passionnante. Qu’elle ne source pas page Ă  page ne me semble pas trĂšs embĂȘtant puisque les faits sont souvent facile Ă  aller vĂ©rifier, rien Ă  voir avec des thĂšses de biologistes peu accessibles par exemple ^^

    Pour le cĂŽtĂ© lĂ©gitimation de la violence … ça c’est clair que ça peut choquer mais dĂ©sormais je comprends beaucoup mieux l’usage nĂ©cessaire de celle-ci parfois. Je sais que j’en serai incapable mais je la comprends voire la soutien.

    C’est chouette de lire un avis qui diffĂšre, ça me donne envie de le relire en gardant en tĂȘte une certaine froideur pour l’apprĂ©hender avec plus de distance :)

    J’aime

    • Bonsoir !

      Contrairement Ă  toi, je n’ai encore lu que ce livre et cela explique certainement aussi que je sois tellement frileuse sur la question. Je suis toujours un peu lente au dĂ©marrage… Ça m’avait fait ça aussi pour le vĂ©gĂ©tarisme, je crois que j’ai dĂ» sortir tous les poncifs possibles sur la question avant de finalement ĂȘtre convaincue que c’Ă©tait quelque chose qui Ă©tait Ă  la fois Ă©thique et Ă  ma portĂ©e. Je sens que sur ce type de sujet (politique en gĂ©nĂ©ral) je dĂ©bute toujours par une forme de passivitĂ© / rĂ©sistance intellectuelle avant de creuser davantage. J’ai besoin d’alimenter ma rĂ©flexion sur la question de l’anarchisme avant de pouvoir vraiment entrer dedans (ou pas). IrĂšne m’a fait quelques recommandations de lectures donc je pense qu’au fil de l’annĂ©e Ă  venir je vais petit Ă  petit construire ma position et pourquoi pas devenir moi aussi trĂšs enthousiaste :)

      Aimé par 1 personne

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.