La Rencontre

On ne naît pas prof, on le devient. Un peu comme dans la vie, on a besoin d’essayer, de se tromper parfois et d’avancer tout doucement pour devenir la personne que nous sommes. Un work in progress perpétuel qui ne doit pourtant pas effacer les petites victoires du quotidien, la fierté de tout le travail accompli.

Je suis arrivée au métier d’enseignante par les chemins de traverse, ceux qui sont un peu tortueux, un peu boueux, et qu’un rayon de soleil vient illuminer. Après la réussite du concours du CAPES officialisée en juillet il y a eu quatre journées de formation avant la Rencontre.

Un matin j’ai enfilé ma robe préférée, une paire de sandales. J’ai vainement essayé de me coiffer, pris mes sacs sous le bras et je me suis présentée devant le préau quand la cloche a sonné. « Oh ben c’est la prof ça ? Mais elle est plus petite que moi ! ». J’entends les chuchotements, les questions dans les rangs.

Ils ne le savent pas mes petits, mais des questions ils ne sont pas les seuls à s’en poser ; moi aussi j’ai la tête pleine d’interrogations. A propos d’eux bien sûr : vont-ils m’accepter ? A propos de moi bien sûr : vais-je être à la hauteur ? Être un petit bout de femme qui a vaguement réussi un concours, c’est suffisant pour prendre la responsabilité de tous ces esprits bouillonnants qui ne demandent qu’à communiquer et à être reconnu pour ce qu’ils sont ?

sac_jean_louis_foures

Obtenir le calme, essayer au moins, et les asseoir. Les mains qui tremblent si violemment que je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour taper le code sur l’ordinateur. Et puis c’est le moment du test. Ils sont là, ils sont trente, et trente encore. Ils me fixent parfois et parfois ils ne font pas du tout attention à moi. En deux heures j’apprends : leurs prénoms, leurs sourires en coin, les rires, les bavardages et qui a déjà un souci. Élèves allophones, élève en foyer, élèves en situation de handicap psy ou moteur, élèves tout court. Il faut composer et très vite je suis bien obligée de trancher et de faire une rencontre à laquelle je ne m’attendais pas. Là au creux de ces classes, ce ne sont pas seulement les élèves que j’apprends à connaître mais la professeure que je vais être.

Pendant les quatre heures qui suivent ils vont m’accompagner et ils vont la dessiner. Plus autoritaire que je ne pensais, définitivement plus autoritaire. Parce que la prof elle aime pas trop qu’on sorte les ciseaux pour faire des trucs avec (surtout quand ça consiste à les mettre dans sa bouche ou à se faire des choses sur les bras), et puis si vous vous tapez les uns les autres elle vous reprend sévèrement aussi, parce que la prof elle pense que quand on se respecte les uns les autres on ne doit pas se taper.

La prof elle souffre parce que vous êtes durs et que vous lui en faites voir de toutes les couleurs. Elle comprend vite que si elle redresse pas la barre maintenant, ça sera difficile pour vous. Difficile d’être en sécurité, dans un espace de partage et d’apprentissage. Alors elle prend sur elle et va contre sa nature. Puis finalement non. Pas contre sa nature, parce que protéger et aimer c’est sa nature et que si là maintenant elle est un peu dure, c’est pour vous.

La prof sort de cette rencontre avec vous et avec elle-même très secouée. La Première Rencontre c’est un deuil et une naissance à la fois. Elle dialoguera avec les autres enseignants, on l’aidera, on la soutiendra et on lui dira aussi : « tu sais on peut pas tous les sauver, protèges-toi. ».

Parce que la prof elle vous aime déjà et il paraît que ça se voit.

Enregistrer

Advertisements

4 commentaires sur « La Rencontre »

  1. Ton article m’a beaucoup plu. Je suis convaincue que ça se voit (et même les professeurs d’université le laissent voir quand ils aiment un groupe) et qu’ils vont sentir que quelqu’un fait attention à eux, prend leurs désirs et la réalité en considération pour leur garantir un bon cadre.
    J’ai hâte de lire d’autres articles sur cette expérience ! Ca fait rêver tous les (anciens) élèves de voir ce qu’il se passe de l’autre côté de la porte de la salle des profs.

    J'aime

    1. Merci pour ton encouragement et d’avoir pris le temps de me laisser un petit mot ici, c’est important pour moi d’avoir un retour car ce n’est pas toujours évident d’exprimer mes sentiments sereinement. Il y a en effet bien des choses à partager sur cette aventure, j’ai déjà quelques idées pour d’autres articles ;)

      Aimé par 1 personne

  2. Il est beau à pleurer cet article <3 Moi je suis lâche, c’est principalement parce que je redoutais cette rencontre que je n’ai pas voulu continuer dans la voie du professorat. Je t’admire beaucoup pour ce que tu fais et pour ta façon de voir les choses. Courage !

    J'aime

    1. Désolée de ma réponse tardive, j’ai laissé le blog en dodo cette semaine car c’était un peu la folie !

      Alors en premier lieu merci pour ton adorable retour, ça me fait vraiment quelque chose !

      En second lieu je pense que tu es dure avec toi-même. C’est vraiment pas facile d’aller au bout du projet et de se sentir la légitimité pour assurer et je trouve pas ça lâche de penser qu’on a des limites et de vouloir les respecter.

      En toute honnêteté j’ai hésité jusqu’à la toute dernière minute et même après certain/e/s choisissent d’abandonner parce que ça ne leur correspond pas finalement. En vrai si c’est quelque chose qui te tenterait toujours je te conseille d’essayer malgré tout, si tu réussis et que ça te plait une fois sur place banco; si ce n’est pas le cas il ne s’agit pas d’un pacte signé avec ton sang mais d’un emploi que tu peux quitter si ça ne te convient pas.

      J’ai longuement tergiversé avant de m’inscire pour le concours et j’avais envie de tourner les talons à chaque étape des écrits et des oraux mais l’Amoureux avait coutume de me dire d’essayer avec le sage rappel : « de toute façon au pire si tu réussis le concours mais que vraiment tu le sens pas ben tu refuses de prendre le poste hein ». Et il avait raison.

      Si c’est quelque chose qui te fait envie fais toi confiance, ça vaut le coup ;)

      J'aime

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s