🍟 Job étudiant : McDonald's / McCafé

Leçon apprise à McDonald’s : juger autrui c’est mal !

Je travaille depuis des années à McDonald’s et mon profil a été très clairement orienté dès le début comme un profil contact client. Rien d’étonnant dès lors que je sois montée rapidement du côté hôtesse de la force avant d’évoluer sous ma forme barista au McCafé (oui je suis un pokémon).

J’aime mon job pour tout un tas de raisons et j’y trouve beaucoup de sens. Être au contact de tous ces gens c’est évidemment apprendre beaucoup d’eux, créer des liens, s’adapter. Et au milieu de tout ça ben à un moment donné entre la bienveillance et le macaron du dimanche y a finalement beaucoup d’amour qui se créé. Ça commence doucement par un « comment allez-vous aujourd’hui ? » et ça fini parfois par votre cliente adorée qui pleure dans vos bras parce que sa maman est à l’hôpital. Ou par ce petit couple si gentil qui vous apporte des vitamines à l’approche des examens parce qu’ils vous trouvent quand même un peu fatiguée.

Alors certes, pour certain-e-s, travailler comme serveuse avec un bientôt bac +5 c’est la loose. Je crois que je peux un peu comprendre (un peu. Peut-être. En essayant très fort).

Source : http://gifsforthelulz.tumblr.com/post/24093995820

Mais à titre personnel je me sens quand même très privilégiée quand je suis à ce point entourée d’amour par mes client-e-s. De savoir qu’illes viennent tels jours exprès pour me voir, qu’illes s’inquiètent de savoir si je suis bientôt en vacances et combien de temps ça va durer parce que je vais leur manquer et de trouver auprès d’elleux un vrai soutien quand je parle de mes études. Et puis aussi parce qu’illes me font grandir, oui oui oui.

Avec mon travail, c’est clairement pas facile tous les jours et je sens bien que très vite il faudra que je pense à dire au revoir. Mais j’en aurai retiré plein de choses très belles, des petites leçons de vie que j’espère ne jamais oublier. Et parmi elles il y en a une qu’on nous apprend depuis que nous sommes enfants mais que j’ai vraiment vue illustrée par une de ces situations du quotidien tellement anodines en apparence : juger les autres c’est pas toujours joli-joli.

Source : http://fifty-shades-of-kawaii.tumblr.com/post/42765305794

L’un de mes habitués est un monsieur d’un certain âge d’apparence un peu revêche. Il est sourd et il ne parle pas vraiment. Au début c’était un peu compliqué, il devait m’écrire ce qu’il voulait sur un papier et je sentais bien que ça le frustrait un peu mais depuis il m’a un peu appris à le comprendre, on a nos codes de communication et désormais je le comprends aussi bien que mes autres clients.

Seulement voilà, il a pas l’air commode du tout le monsieur. Et quand nous parlons il est face à moi et tourne le dos à la salle, et donc à mes autres habitués. De loin ça donne donc un homme qui arrive le matin, ne dit bonjour à personne, ne sourit pas, ne cherche pas la conversation avec moi et je crois que ses tentatives d’articuler des mots sont passés pour du mépris total. Sa façon de désigner le journal d’un geste aux autres habitués était aussi très mal vue : han il refuse d’être poli, déjà qu’il dit même pas bonjour !

Source : http://giphy.com/gifs/my-little-pony-mlp-pinkie-pie-10ua7KAia6pRyo

Je n’avais pas compris qu’il suscitait ce genre de pensée négative jusqu’à ce qu’un jour quelques-uns de mes habitués viennent me voir avec compassion après qu’il soit passé pour me parler de ce type vraiment impoli avec moi. Au début je ne comprenais pas de qui ils parlaient avant de me rendre compte avec stupéfaction que c’était de ce monsieur.

Après rétablissement de la vérité leurs comportements ont tout de suite changé et j’ai vu des améliorations de tous les côtés. Les uns et les autres ont commencé à se faire des salut de la main, on allait spontanément lui proposer le journal et le monsieur semblait beaucoup plus détendu et souriant et donc plus avenant. Désormais il y a vraiment plus de bienveillance les uns envers les autres, on a bien compris finalement qu’il ne fallait pas juger à la va-vite et sans tous les éléments de compréhension.

Source : http://giphy.com/gifs/cutie-my-little-pony-fave-XXrYXhAIn6iyY

Et depuis je suis tellement fière du climat harmonieux de mon dimanche matin, de cette petite bulle de paix qu’on s’est construite tou-te-s ensemble où chacun-e est libre de se sentir inclus-e, respectée et détendue dans un espace de partage. Oh oui, tellement fière !

Publicités

6 commentaires sur “Leçon apprise à McDonald’s : juger autrui c’est mal !

  1. C’est touchant cette histoire avec le petit monsieur aux oreilles dysfonctionnelles, j’ai l’impression que c’est comme une jolie petite bulle de poésie dans mon mardi matin ! Je suis contente d’être venue jusqu’ici :-)

    P.S. : J’espère qu’on est vraiment mardi, cela dit.

    J'aime

    1. D’après mon petit calendrier nous sommes bien mardi, tout va bien donc ;)

      Je suis contente que tu apprécies cet article ! J’ai longuement hésité à le publier craignant qu’il paraisse trop « culcul la praline » (et puis aussi j’ai l’impression que c’est pas toujours simple de parler de handicap avec justesse), et pourtant le changement a été si palpable que j’avais vraiment envie d’en garder une trace et de partager cette expérience.

      Aimé par 1 personne

      1. Boarf, si c’était si gnan-gnan que ça, il y a de fortes chances pour que je ne sois pas allée jusqu’au bout de sa lecture… (j’aime pas trop ça, le gnan-gnan). J’ai bien aimé, en tout cas, c’est le genre de petites choses qui apportent de la poésie dans le quotidien.
        Et en plus, ça met une petite tape sur la tête, dans le sens où j’aurais certainement été de ceux qui lui auraient tenu rigueur de ne pas dire quoi que ce soit et de vraisemblablement tirer la tronche. J’aurais eu tort, j’essaierai de me rappeler de ce billet la prochaine fois qu’une situation de ce genre me tombe dessus ;-)

        J'aime

        1. C’est que le billet a bien atteint son but alors (même si initialement le rappel était surtout pour moi)! :)
          En tout cas ton commentaire me touche beaucoup, ce billet était particulier pour moi.

          J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé cet article. Ca me fait toujours un petit pincement (joyeux) au coeur de voir que ce genre d’ambiance bienveillante et sereine existe C’est quelque chose que je trouve assez rare, j’apprécie vraiment d’en avoir une par semaine et je suis contente de voir que d’autres ont la leur aussi.
    Je ne suis peut-être pas très claire mais merci pour cet article. J’ai été émue, contente, attendrie, encore plus attendrie et contente. Ca me fait un petit sentiment de bulle bienveillante sur le net de lire ça ! (:

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’être venue faire part ici de ton sentiment, ça me touche beaucoup que tu apprécies cet article. Fondamentalement je crois qu’on rêve tous de faire de ces instants de grâce des moments de quotidien :)

      J'aime

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s