🖋️ Griffonner

La nouvelle, laboratoire du démiurge.

Bonjour!

Aujourd’hui je vous propose de lire un texte de Xavier Dollo (Thomas Geha). Cet article me semble un pertinent et sain rappel de ce qu’est la nouvelle, genre que j’affectionne particulièrement s’il en est.

Blog de Thomas Geha

cache cacheLa nouvelle : le laboratoire du démiurge.

Depuis quelques temps, je vois passer des articles, podcasts, interviews, etc., qui traitent d’un sujet que j’ai, moi-même, plaisir à explorer en tant qu’écrivain et cela même si au fond je le pratique peu : je parle bien entendu de la nouvelle. La nouvelle, ce type de création littéraire peu apprécié, en apparence, des lecteurs (néanmoins les succès, même relatifs, d’un recueil comme La Ménagerie de papier de Ken Liu, des nouvelles – ou novellas – publiées dans la collection Dyschroniques du Passager Clandestin, de celles désormais publiées au Bélial dans la collection Une Heure-Lumière, des recueils chez Mirobole ou Dystopia, peuvent venir contredire cette apparence) mais prisée des apprentis écrivains, voire des écrivains chevronnés.

View original post 2 751 mots de plus

Publicités

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s