📚 Lire·📷 Découvrir

Le Grand Méchant Renard – Benjamin Renner

Le Grand Méchant Renard est une bande dessinée d’un genre que je n’ai pas forcément l’habitude de lire ; mais une première chronique de feu l’équipe des Mandragores m’avait déjà intéressée à l’objet et une seconde d’Armalite a achevé le travail.

Le Grand Méchant Renard - Benjamin Renner 1

Editions Delcourt, 183 pages, 16.95€

Le Pitch :

C’est l’histoire d’un Grand Méchant Renard qui peine à être un prédateur effrayant et de trois poussins qui réussissent parfaitement à l’être ; c’est l’histoire d’une mère poule qui ne s’en laisse pas compter, d’un chien trop mou, d’un loup terrible et d’une basse-cour très attachante.

Le Grand Méchant Renard a un énorme problème : il est incapable de se mettre une poule sous la dent. A problème drastique solution drastique ; puisque c’est ainsi, il va voler des œufs et élever son propre déjeuner.

Mon avis :

Le Grand Méchant Renard - Benjamin Renner 2

 

Le Grand Méchant Renard sort des stéréotypes littéraires et le personnage verse ici dans le pathétique. On s’attache vite à cette pauvre bêbête poltronne réduite à manger des navets, on s’amuse de ses mésaventures et on apprécie le retournement de la figure du fin roublard dont la naïveté semble sans limite.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. J’ai eu un petit coup de cœur pour le cochon jardinier et son acolyte le lapin inutile que j’ai trouvés particulièrement drôles. Le loup est également plutôt bien fait en son genre. Je suis cependant plus nuancée en ce qui concerne la poule. Je trouve dommage que le seul personnage important ostensiblement féminin soit présenté de façon un peu drama-queen. En revanche je salue le fait que les poules ne soient pas sexualisées avec des accessoires ridicules et que l’auteur tente de présenter des modèles de personnages féminins maternels actifs et actants, sachant se défendre.

Le Grand Méchant Renard est court, l’histoire construite sur la question de l’identité est accessible et la morale bien trouvée : on peut être différent (des autres, du rôle assigné par la société et censé nous être naturel…) et accéder au bonheur malgré tout.

Le dessin est adorablement mignon, il a un côté régressif qui colle bien à l’histoire et les couleurs sont douces et reposantes.

Mon exemplaire porte la mention « par le co-réalisateur d’Ernest et Célestine », un dessin animé dont j’ignore tout (qui a dit inculte ?), bien qu’il me semble avoir lu des livres portant ce titre lorsque j’étais enfant. Séduite par Le Grand Méchant Renard je pense cependant m’y intéresser prochainement et espère retrouver le même genre de trait, de colorisation et de message.

En bref :

Chance_SmartPersonnages principaux et secondaires attachants et amusants, jolis dessins et histoire sympathique : bien que destiné à un jeune public, Le Grand Méchant Renard plaira sans aucun doute aux grands enfants.

☛ A noter :
  1. Les Editions Delcourt nous proposent de prolonger l’expérience avec un jeu dans lequel nous pouvons incarner le Grand Méchant Renard vivant une nouvelle (més)aventure. Le jeu est bien fait, on passe donc un bon moment en profitant un peu plus de la joliesse du trait de Benjamin Renner (et de ses couleurs) !
  2. Pour en savoir plus sur les origines de cette histoire, avoir un aperçu des premières planches ou passer davantage de temps encore dans l’univers de la basse-cour je vous conseille de faire un tour sur le blog de l’auteur.

Enregistrer

Publicités

2 commentaires sur “Le Grand Méchant Renard – Benjamin Renner

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s