Bambi, chaton et orphelin

Il y a quelques semaines, nous avons trouvé un chaton cinquième né d’une portée cachée dans le placard du couloir de l’immeuble de Monsieur Nounours. La fratrie avait en effet été enlevée par des inconnus et la mère effrayée ne pointait plus le bout de son museau (nous l’avons aperçu dans la rue par la suite). Or l’orphelin oublié, paniqué et très jeune, n’était pas le moins du monde sevré – probablement pas plus que les chatons disparus !

bambi_1

Le vétérinaire à qui Monsieur Nounours s’est adressé lui a expliqué que les refuges du coin étaient complètement saturés. Nous avions déjà élevé des chiots à la main, et il lui a fait comprendre que le chaton aurait une meilleure chance d’avenir s’il s’en occupait lui-même. Après un petit traitement voilà le chaton revenu à l’appartement (au grand dam de Monsieur Nounours, grand allergique aux poils de chats devant l’éternel qui se sentait responsable du bébé fauve). Et voici comment Bambi est entré dans notre vie.

bambi_2

Bambi a été un chaton exemplaire, très rapidement propre il s’est vite adapté à son nouvel environnement, même si le sevrage n’a pas été facile. Il nous a vite témoigné de l’affection, ronronnements et demande de câlins à la clé ! Nous l’aurions bien gardé, je l’avoue, mais adopter un chaton alors que nous avions déjà deux animaux dans l’appartement de Monsieur Nounours nous semblait peu responsable ; et je suis trop souvent absente de mon propre studio pour qu’un chat puisse y être heureux. Nous avons préféré lui trouver une gentille famille qui avait elle aussi d’autres animaux mais vraiment plus d’espace et beaucoup, beaucoup d’amour à offrir !

bambi_5

La famille nous a déjà donné des nouvelles, il paraît que notre protégé est un sacré coquin qui en fait voir de toutes les couleurs à leur vieux matou et s’amuse à sauter d’une bibliothèque à l’autre.

bambi_6

Prendre une décision rationnelle et se montrer responsable lorsqu’on est face à un animal aussi mignon est difficile (coucou les inconscients qui kidnappent des chatons non sevrés sans embarquer la maman avec eux !), mais nous ne regrettons pas d’avoir passé la main. Ce n’était pas facile de laisser partir notre petite panthère, mais nous savions que c’était pour le mieux.

bambi_7

Advertisements

4 commentaires sur « Bambi, chaton et orphelin »

  1. Oh! Il est si mignon, c’est vrai! Mais si au moins vous avez en plus des nouvelles de lui de temps en temps, c’est bien, ça permet de savoir qu’au moins, il est bien. C’est une joli histoire bien inspirante qui donne envie de faire le peu qui est en notre pouvoir pour aider ceux que l’on abandonne si près de chez nous…

    J'aime

    1. Il était vraiment adorable et nous sommes contents d’avoir des nouvelles. Nous nous sommes arrangés pour que tous les animaux que nous avons recueillis ou élevés pendant l’année soient ensuite dans des familles avec lesquelles nous avions une possibilité de contact, ça nous rassure toujours un peu!

      Je trouve ton article félin adorable (coïncidence amusante). Tu avais l’air de te questionner sur le bien être de ton chat, je dois te dire que (basé sur mon expérience), les animaux savent nous dire s’ils ne sont pas bien. On en vient vite à partager un lien très fort avec ces compagnons qui nous suivent fidèlement des années durant.

      Bienvenue par ici et à bientôt !

      J'aime

      1. En effet, c’est une drôle de coïncidence! :) Et je crois bien que tu as raison, ils savent nous le dire quand ils ne vont pas bien et c’est bien qu’ils ne se gênent pas de le faire! C’était aussi un questionnement, une réflexion sur le fait que c’était beau et étrange que nous arrivions à cohabiter aussi bien, à s’aimer et même à communiquer en n’étant pas de la même espèce!
        Et oui, à bientôt!
        K.

        J'aime

        1. Oui je suis d’accord avec toi, cette relation qui se tisse entre nous est toujours très belle et je ne me lasse pas de m’en émerveiller. J’ai été également très étonnée par la cohabitation entre nos chiens et Bambi. Ma chienne a refusé de s’occuper de ses propres chiots suite à un accouchement difficile, pourtant l’instinct maternel a semblé s’éveiller en elle lorsqu’elle a été mise en contact avec le chaton et elle a décidé de s’en occuper (elle a même tenté de l’allaiter alors qu’elle avait catégoriquement refusé de le faire avec sa portée). La communication et l’affection interespèce c’est quand même très étonnant et très beau parfois!

          J'aime

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s