Le Club des veufs noirs – Isaac Asimov

Source: LivrAddict
Source: LivrAddict

Editions Ebook, 286 pages

Synopsis

Les six membres du « club des Veufs noirs » ne sont pas nécessairement veufs ni même célibataires, mais ils se réunissent chaque mois entre eux pour boire, dîner, et… résoudre des énigmes, grâce, le plus souvent, au concours de l’inégalable Henry, leur maître d’hôtel.

Pourquoi ce recueil ?

Et oui, encore un recueil de nouvelles… Il faut croire que je suis abonnée au genre. Je cherchais quelque chose de plaisant pour me changer les idées ; quoi de mieux que de lire Isaac Asimov pour s’échapper un peu du quotidien ?

Le recueil

Comment justifiez-vous votre existence ?

A chaque réunion du Club l’hôte de la soirée invite une connaissance, véritable curiosité pour les autres membres qui vont le questionner, et chacune des nouvelles se déroule exclusivement dans le cadre de ces réunions. Évidemment, l’invité du soir a systématiquement un problème qu’il finit par soumettre à notre petit comité. Ainsi, chacune des histoires se déroule dans un cadre qui devient de plus en plus familier au fur et à mesure des lectures.

Au départ j’ai néanmoins eu des difficultés à resituer les personnages par leurs prénoms, mais les caractères bien différents de chacun d’entre eux apportent beaucoup de charme et d’humour à l’ensemble et permettent de s’y retrouver plus facilement.

Même si la chronologie n’est pas le plus important et bien qu’on puisse les lire de façon parfaitement indépendante, les nouvelles se suivent grâce aux vers d’un des membres du club, Hasteld, qui les déclame de temps à autre dans l’ordre de L’Odyssée et L’Iliade.

Le côté particulièrement répétitif de l’ensemble peut embarrasser certaines personnes, mais les situations présentées par l’invité, jamais le même, sont variées. Les membres du club débattent entre eux sur les diverses possibilités de résolution, ce qui donne lieu à des conversations aussi piquantes qu’intéressantes, voire complètement loufoques. J’ajouterais que ces débuts en terrain coutumier permettent d’entrer rapidement dans l’histoire pour aborder l’énigme avec toute l’attention requise. Asimov sème des indices au fil du récit et je reconnais volontiers que je me suis laissée prendre au jeu, cherchant à percer le mystère avant l’intervention finale de ce brave Henry. L’aspect récurent de la mise en situation et de la résolution ne m’ont pas dérangé. Non seulement je n’ai pas trouvé cela monotone, mais cet exercice de variation est pratiqué d’une façon admirable par Asimov.

A l’issue les nouvelles sont ponctuées de notes d’Asimov précisant le contexte d’écriture ou de publication. Ces anecdotes sont une façon agréable de clore le récit et prolongent un peu le plaisir de la lecture.

Au départ je m’attendais à des énigmes policières, et bien que ça ne soit pas le cas ce premier tome m’a vraiment conquise.

En bref :

Isaac Asimov étant plus associé dans l’imaginaire collectif aux récits de SF qu’aux énigmes, je n’attendais pas grand-chose de ce recueil si ce n’est de me détendre un peu. En ce qui me concerne le contrat est plus que rempli.

Habituellement je ne suis pas particulièrement friande de casse-têtes mais je me suis laissée embarquer par le style léger de l’auteur et l’intelligence de ces petites pépites. Une véritable bouffée d’air frais dans mon quotidien !

Advertisements

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s