Frodon : Je n’y arriverai pas, Sam.

Sam : Je sais, c’est injuste. D’ailleurs, on ne devrait même pas être là. Mais on y est. C’est comme dans les grandes histoires, monsieur Frodon, celles qui importaient vraiment, celles où il y avait dangers et ténèbres. Parfois, on ne voulais pas connaitre la fin, car elle ne pouvait pas être heureuse. Comment le monde pouvait-il redevenir comme il était avec tout le mal qui s’y était passé ? En fin de compte, elle ne fait que passer, cette ombre. Un jour nouveau viendra, et lorsque le Soleil brillera, il n’en sera que plus éclatant. C’était ces histoires dont on se souvenait et qui signifiaient tellement, même lorsqu’on était trop petit pour comprendre. Je crois, monsieur Frodon, que je comprend. Je sais maintenant. Les personnages de ces histoires avaient trente-six occasions de se retourner, mais ils ne le faisaient pas. Ils continuaient leur route, parce qu’ils avaient foi en quelque chose.

Frodon : En quoi avons-nous foi, Sam ?

3133182650_1_4_le4Qw1FG
Source : bilbothehobbit.skyrock.com

Il y a du bien dans ce monde monsieur Frodon, et il faut se battre pour ça.

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

3 commentaires sur « Pensée inspirante I »

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s