🍟 Job étudiant : McDonald's / McCafé

Le guérisseur

Voici une petite anecdote qui, une fois n’est pas coutume, sera rangée aussi bien dans la catégorie bien-être que McDo. Il m’est arrivé ce weekend quelque chose d’assez incroyable. J’étais au travail, tentant de démarcher les clients pour faire ce qu’on appelle de la « vente en salle » sur Ipad, lorsqu’un client a engagé la conversation.

Tout à fait quelconque, il est en train de manger, seul. Il me pose des questions sur l’attelle qui recouvre ma main droite, me demande de quoi il s’agit, depuis combien de temps je l’ai, ce qu’en pense le médecin… Rien que de très normal, beaucoup de clients prennent le temps de m’en parler, que ce soit les habitués qui me demandent des nouvelles ou les hommes un poil libidineux qui en font une tentative d’approche récurrente.

Mais voilà que l’homme me dit qu’il est guérisseur, et qu’en cinq minutes il serait capable de m’aider. Soupçonneuse, je lui réponds que je n’ai de toute façon pas de quoi le payer. Il insiste, explique que ce genre de chose se fait avec le cœur, me dit qu’il va chercher de la pommade dans sa voiture. Je hausse des épaules, acquiesce faiblement, espérant qu’il va me lâcher rapidement la grappe. Il est important de rester courtois avec les clients, y compris avec les plus insistants, mais parfois certains me font peur.

Je retourne à mon comptoir en imaginant que l’homme ne reviendra plus. Mais quelques minutes plus tard le voilà, crème à la main. Il demande à ce qu’on s’isole. Il se trouve qu’un inconnu avec de la pommade qui demande à se retrouver seul avec moi ça a le don de me hérisser un peu le poil. Comme je le signalais il y a quelques articles, j’ai la fâcheuse habitude d’attirer des hommes aux comportements variés mais souvent étranges voir dangereux, et cela sans que je ne puisse y trouver la moindre explication sinon le fait que je dégage peut être une certaine vulnérabilité.

Je lui explique patiemment qu’il n’y pas possibilité de s’isoler dans un endroit tel qu’un McDonald’s, pensant ainsi le décourager. Il me dit qu’il n’aime pas faire ce genre de chose en public mais qu’il est prêt à le faire là, au comptoir du McCafé. Je demande rapidement à une collègue de regarder le comptoir. Le directeur est là. Je me sens rassurée, me dit qu’ils interviendront si quelque chose dégénère.  J’enlève mon attelle et lui abandonne ma main. Il y applique une crème avant de la masser fermement des deux côtés, en tenant mon bras en hauteur. Je sens que ça s’agite à l’intérieur, il me fait mal mais en même temps ça fourmille et ça devient tout cotonneux. Il me dit que ça va aller mieux, qu’il va aller aux toilettes pour se laver les mains. Je ne le reverrai plus. Il ne m’a pas laissé son nom.

Mes collègues m’assaillent de questions. Le directeur se réjouit pour moi et me dit que dès le lendemain je vais me sentir bien mieux. Je dois avoir de la chance. Quelques minutes plus tard mon cou craque assez fort et je me sens d’un coup plus légère, la tension sur mon épaule qui se faisait de plus en plus lourde au fil des mois devient moins pressante.

J’ai passé la journée à avoir chaud, à avoir froid, à avoir sommeil. J’ai éprouvé des difficultés à trouver une position confortable pour m’endormir la nuit venue. Et pourtant hier soir j’ai vraiment bien dormi. Je souffre encore au niveau de la main, mais de façon moins importante qu’auparavant. Je me détends bien plus efficacement, l’eau chaude et un bon lit ont raison de moi bien plus vite. Hier comme aujourd’hui je me suis levée reposée. Je trouve ça étrange de ressentir davantage de soulagement dans le reste de mon corps que dans ma main à proprement parler, mais à cheval donné on ne regarde pas les dents et mon seul regret c’est de n’avoir pas pu remercier correctement cet étrange guérisseur.

Publicités

Un commentaire sur “Le guérisseur

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s