Jurassic Park: Who run the world? (Dino)

Creation is an act of sheer will

C’est après un partiel douloureux de cinq heures et demie que j’ai eu la joie d’être kidnappée puis emmenée dans un de mes restaurants préférés avant de pouvoir profiter du film Jurassic Park sur grand écran.

Synopsis

Le milliardaire John Hammond a créé un parc d’attraction renfermant des dinosaures recréés par le miracle du clonage. Suite à un incident dans le parc causant la mort d’un employé et conduisant sa famille à lancer des poursuites judiciaires, les actionnaires du parc sont inquiets et demandent que des spécialistes donnent leurs avis sur le parc. Hammond invite donc sur son île le célèbre paléontologue Alan Grant, la paléobotaniste Ellie Sattler, le mathématicien Ian Malcolm, ainsi que le représentant de ses actionnaires Donald Gennaro. Mais leur visite va vite tourner au cauchemar…

Vingt ans après sa sortie en salles, Jurassic Park revient au cinéma en version 3D.

Jurassic Park est et restera à mes yeux un film mythique, qui a su susciter en moi une émotion que les grands films d’aujourd’hui ne parviennent pas à égaler. En général je regarde ce film plusieurs fois par an avec un plaisir toujours renouvelé. Il a cette odeur d’enfance qui me renvoie au mini-moi usant sa vieille VHS à force de passages jusqu’à ce que l’image devienne tout sauf nette.

Et cette année mon intérêt pour cette œuvre s’est d’autant plus réactivé que j’ai choisi le roman que je connaissais déjà bien sous toutes les coutures pour réaliser un exposé s’inscrivant dans le cadre d’un cours de littérature comparée portant sur l’utopie et les îles. Je vous laisse imaginer la tête des étudiants et de l’enseignant lorsque j’ai choisi mon œuvre d’étude…

Je pourrais faire un long discours sur la tendresse que m’inspire l’œuvre dans tous ses états, mais Neil en a fait sur son blog une illustration si parfaite qu’il ne me paraît pas nécessaire d’y ajouter quoi que ce soit.

Jurassic Park est un mauvais film

Mon grand regret c’était de n’avoir jamais eu l’occasion de voir le film sur grand écran. Juste pour avoir une idée de l’émotion que ça provoquerait de voir les dinosaures de cette façon. Et aujourd’hui j’ai le plaisir de dire que ce regret n’est plus !

Si l’on va au cinéma dans cette optique on est sûr d’être rassasié. La qualité est vraiment sympa dans l’ensemble et les dinosaures donnent bien cette impression d’auguste créature que j’imaginais. Mes scènes préférées sont non seulement intactes, mais peut être aussi magnifiées par ce travail qui a été réalisé.

Par contre, si vous y allez pour la 3D vous risquez d’être un poil déçus. A titre personnel elle ne m’a pas apporté grand-chose. Pire encore ! Elle m’a parfois gênée. En effet, j’ai régulièrement eu une impression de flou durant le film, j’avais la sensation que mes lunettes étaient sales ou que je les avais mal mises. Mais lorsque j’en ai discuté avec la personne qui m’accompagnait, elle m’a dit avoir éprouvé les mêmes embarras.

3-D ou pas j’aurai certainement été le voir, mais il faut reconnaitre que son utilisation permet par moment de redécouvrir ce film que je pensais connaître par cœur puisqu’elle donne de la profondeur et attire le regard sur des plans sur lequel l’œil ne s’attarde pas forcément de manière habituelle. Cependant j’ai été désagréablement surprise de voir que la tête de certains dinosaures étaient coupées. Certaines scènes sont magnifiques. Le plaisir de voir Jurassic Park est resté intact, le film malgré ses 20 ans d’âge ne me semble pas avoir grand-chose à envier aux blockbusters d’aujourd’hui, et le travail qui a été réalisé est vraiment intéressant en terme qualitatif.

Et en bonus, l’inoubliable theme song.

Publicités

4 commentaires sur « Jurassic Park: Who run the world? (Dino) »

  1. C’est marrant, je viens justement de regarder la trilogie cette semaine…J’ai presque honte de le dire à une fan telle que toi, mais pour moi c’était une première!
    Et j’ai beaucoup apprécié le premier. Dommage que les autres se répète un peu et ne soient pas à la hauteur (selon moi.)

    J'aime

    1. Ne t’inquiètes pas, il y a des films qui semblent cultes pour beaucoup de monde et que j’ai vu vraiment sur le tard aussi.

      En fait le deux et le trois ont des qualités assez en dessous parce qu’ils brodent vraiment sur la matière laissée par le livre Jurassic Park. Le livre propose bien plus de péripéties qu’on en voit dans le film et certaines d’entre elles ont été reprises comme idée de base pour faire les derniers films – qui d’ailleurs ne restent pas plus que ça dans les mémoires. C’est le problème majeur des suites dans les grosses franchises, elles sont souvent décevantes…

      Si tu as l’occasion d’aller le voir au ciné, n’hésites pas parce que voir ces grosses bêbêtes sur grand écran c’est vraiment sympa!

      A ce jour je suis à la recherche du tome suivant que je n’ai pour l’instant pas réussi à trouver dans les petites boutiques où j’achète mes livres en occasion. Les qualités littéraires de l’oeuvre sont passables mais je suis assez curieuse de lire la suite malgré tout!

      J'aime

        1. C’est très gentil!

          J’ai eu la chance cette année de faire deux villages du livre très sympathiques (Bécherel vers Rennes et Montolieu du côté de Carcassonne) mais sans succès.

          J'aime

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s