🍟 Job étudiant : McDonald's / McCafé

Bully Birds

Avez-vous déjà eu l’occasion d’observer la faune qui gravite autour d’un McDonald’s ? Oh je ne parle pas des clients bien sûr, mais je conçois que certains spécimens humains puissent vous venir à l’esprit. Non non non, je parle bien des animaux qui peuplent le monde enchanteur et magique de mon petit conte de fée quasi quotidien.

Certains d’entre vous l’auront peut-être déjà deviné, c’est bien aux moineaux ces animaux psychopathes que je fais référence. Nourris à la frite, engraissés aux burgers, abreuvés de caféine ; ils sont grands, ils sont gras et ils sont… intelligents !

Ne vous fiez pas aux petits moineaux mignons qui viennent aider Blanche-Neige ou Cendrillon, ses jeannes foutres, lorsqu’elles sont au ménage ou au fourneau. De toute façon qui pourrait faire confiance à des moineaux bleus, sérieusement ? On veut nous faire croire qu’ils sont là pour nous aider, qu’ils sont gentils et serviables, ou que leurs mélodieuses chansons nous donnent du cœur à l’ouvrage. Et bien moi je dis : BARBIE GROSSE MENTEUSE ! Bam je dénonce !

Le moineau Disney, un oiseau d’exception élevé en plein air, nourri au LSD

Je suis à peu près certaine que ce sont les moineaux eux-mêmes qui sont derrière les Disney pour endormir nos soupçons ! Non les moineaux ne sont pas des petits êtres doux. Ils sont diaboliques, ils sont organisés, en quelques mots comme en cent : ils n’ont peur de rien !

En exclusivité pour vous que dis-je… par amour de vous, j’ai été me confronter au mode opératoire de ces créatures de l’enfer ! S’il y a une chose à savoir sur ces piafs, c’est qu’ils sont bien organisés. Ils attendent patiemment dans l’ombre que leur cible se trouve isolée en mimant les mignons piou piou qui chantent. Ils savent bien qu’une équipière seule est une équipière fragilisée les enfoirés ! Et là ils l’encerclent ! Chacun sur une table, parfois davantage lorsque le gang est au complet, ils se dressent sur leur petites papattes, gonflent le torse. Et ils sortent la super arme. Ils piaillent. L’un après l’autre.

Je savais ce qu’ils voulaient. Mon wrap au fromage de chèvre dans une main, j’ai laissé une goutte de sueur dévaler le long de ma tempe en analysant attentivement la situation. J’étais encerclée. La porte du restaurant devait bien être à trois mètres de là, impossible de connaître leur vitesse de vol avec ce surpoids constant. Il fallait prendre une décision, chaque seconde qui passait voyait leur harcèlement psychologique démolir un peu plus mes défenses mentales.

Et tout à coup le silence !

Ils me dévisagent. Tous. Et le plus proche de moi reprend, lancinant : « pouip ! pouip ! pouip ! ». Le moment d’agir est venu. J’abaisse lentement la main droite et… J’abdique.

Je pense que ces enfoirés ont bien mangé les deux tiers de mon wrap. Fromage compris. Non mais vraiment : rackettée par des moineaux… C’est dur parfois d’être une SuperEquipière.

Enregistrer

Publicités

Exprimez-vous :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s